Russell vu par...


 

Ron Howard
Réalisateur
(Un homme d'exception)
"Russell a une sorte d’intensité et une approche sans détour. Il dit ce qu’il a à l’esprit et il peut être rude. Je pense que cela est dû en grande partie à sa concentration. Du genre : Voilà ce que je fais, ne vous mettez pas sur mon chemin. Si vous vous pointez et que vous faites une suggestion, il peut vous embarrasser en se montrant très franc sur son désaccord à propos de votre choix. Il vous donnera son point de vue. Mais si vous lui dites : Je t’ai entendu, mais j’ai vraiment besoin d’en essayer une comme cela. Il acquiescera et dira : d’accord ! Et il vous donnera 110%. Et je respecte cela.

J’ai rencontré Russell quand il travaillait sur L.A. Confidential, mais je ne l’ai pas reconnu quand j’ai vu Révélations. Il a tellement disparu derrière le personnage. C’est ce que je voulais pour Nash. J’ai appelé plusieurs réalisateurs qui ont travaillé avec Russell et ils ont tous dit que ça valait le coup de travailler avec lui et que je réaliserais à quel point dans la salle de montage.

Russell fait un incroyable travail personnel de préparation. Si une scène est particulièrement difficile ou intense, il ne veut pas de bavardage superflu. Je pense qu’il a besoin de cette tension, comme ça il n’est pas distrait ou tenté de se disperser.

J’avais eu plusieurs conversations avec des réalisateurs qui ont travaillé avec Russell avant, donc j’avais une idée de ce que sa démarche allait être. Tous disaient la même chose en fait : Ne loupe pas cette opportunité. Il a cette sorte d’intensité, mais ne prends pas cela pour un comportement intraitable ou obstructionniste. Il ne s’agit que d’essayer d’être aussi bon qu’il le peut et c’est une très bonne collaboration. J’espère retravailler avec Russell Crowe. Nous sommes partis sur un bon pied et avons très bien travaillé ensemble. Pour commencer, nous avions la même vision du film. Nous n’étions pas en conflit. Ca aide. Deuxièmement, je pense qu’il était évident pour Russell que j’étais là pour essayer de faire tout ce que je pouvais chaque jour pour lui fournir l’opportunité d’exceller et de saisir le potentiel de chaque scène. Et je ne dis pas les choses en gueulant, mais je suis obstiné.
"
D'autres regards : Giorgio Armani, Nicole Kidman, Jamie Bell, Connie Nielsen, Elia Kazan, Jodie Foster, James Lipton, Jennifer Connelly, Rachel Griffith, Billy Boyd, Halle Berry, Akiva Goldsman, Salma Hayek, Anthony Hopkins, Michael Mann, Jeffrey Wigand, Lowell Bergman, Burt Reynolds, Kevin Durand, Guy Pearce, Charlotte Rampling, Paul Rodriguez, Jack Thompson, Curtis Hanson, Mike Hill, James d'Arcy, Richard Harris, Courtney Love