Russ le Roq et The Venue

A 17 ans, Russell décide de quitter le système scolaire. Il ne prendra plus jamais de cours, pas même de comédie. Il tente un premier boulot dans une compagnie d'assurances. Boulot qu'il lâche très vite pour devenir le DJ de la boîte de son nouvel ami, pourtant de 15 ans son aîné, Tom Sharplin.

Tom Sharplin est un musicien rock néo-zélandais basé à Auckland dans les années 70. Il voit en Russell un potentiel qu'il décide d'encourager : en 82, alors qu'il forme son propre groupe, Tom Sharplin and The Cadillacs, il "prête" à Russell quelques musiciens pour enregistrer son premier titre. Ce sera "I wanna Be Like Marlon Brando", une chanson dont Russell a dit plus tard qu'elle lui avait été inspirée, non pas par ses ambitions cinématographiques, mais la personnalité de Tom Sharplin.

C'est en tout cas un nouveau départ, que Russell marque en changeant d'identité, sur scène et beaucoup le diront, aussi dans la vie, signant ainsi sa première interprétation convaincante d'un personnage, un "cool rock singer", Russ le Roq. Le titre se vend à 500 exemplaires. Le suivant, "Pier 13", à 100.

Pas découragé pour autant, Russell recrute trois musiciens pour former "Russ le Roq and The Romantics". Le groupe signe un album et quelques titres aux succès toujours assez peu convaincants. Russell décide de tenter autre chose, mais toujours dans la musique.

C'est l'aventure du "Venue", un club d'Auckland dont Russell devient manager pour en faire "un endroit pour la musique et pour les jeunes", pour le live et sans alcool. Il y invite des petits groupes pour des concerts et des répétitions, organise une "bataille des groupes" dont il résulte un album, produit par Russ le Roq : "Dressed Up and No Place to Play". Mais l'expérience tourne court, The Venue ne reste ouvert que 9 mois. Russell a 20 ans.

Tom Sharplin
Russ le Roq
Russ le Roq
Russ le Roq and The Romantics
Chapitre précédent : Ses années d'adolescent
Chapitre suivant : Ses débuts australiens