Russell, les femmes et la presse

Avec son oscar, Russell devient mondialement connu, ses prétentions à Hollywood s'affirment, et ses relations avec la presse ne sont pas toujours des plus chaleureuses. Bref, Russell Crowe est devenu une star.

Avant même Gladiator, il lui été déjà arrivé de jouer un peu avec les journaux people, comme il dira l'avoir fait lors de la cérémonie des Golden Globes en 2000, en y arrivant très (très) proche de Jodie Foster. Alimenter les gazettes permet une publicité facile...

Mais maintenant, les papparazzi ne le quittent plus. On lui invente des aventures avec toutes les femmes qu'il rencontre et des paternités répétées, au point qu'il finit par en plaisanter : "D'après les journaux, j'ai pris l'habitude de mettre enceinte toutes les femmes à qui je parle. Je dois avoir l'haleine la plus fertile de la planète !..."

Il dit aussi que sa famille est plus tranquille quand il n'est pas là, parce que les photographes ne tombent plus des arbres, et les chiens ne risquent plus de mordre les intrus qui se faufilent dans sa propriété...

On le traque sur ses lieux de vacances, dans les soirées et dans les bars, on lui prête des séjours au ski quand il est en villégiature aux Fidji....

Pour décompresser, il se retire sur la ferme qu'il a acheté avec ses premiers cachets et où il a installé ses parents, il soigne ses vaches et ses chevaux, fait de grandes ballades à moto dans l'outback australien, et s'offre le plaisir d'organiser une tournée à guichets fermés aux Etats-Unis avec son groupe, TOFOG.

Mais il reste toujours à la une au moindre geste, et surtout quand il rencontre Meg Ryan sur le tournage de son film suivant, L'Echange.

Avec Jodie Foster aux Golden Globes 2000
Avec Erica Baxter
Une page dans la presse italienne
Chapitre précédent : Son Oscar
Chapitre suivant : Russell et Meg